Quimper 2008

Jeudi 28 juin 2007 | Publié dans Smack !

medium_municipale.gifPremière réunion de la section socialiste à Quimper depuis le 2nd tour. L’ambiance y était évidemment sereine et joyeuse. Revenant tout juste de Paris, j’y ai livré dans un grand désordre mes émotions, à l’image de celles qu’un journaliste de Libé a bien voulu reproduire sur le site de son journal

Puis, nous avons évoqué la préparation des municipales. J’ai confirmé ma décision de ne pas assumer la tête de liste du PS et me suis permis de développer trois convictions.

Nous devons d’abord avoir une exigence de responsabilité. Les résultats vont susciter une attente et une impatience de tous ceux qui ne sont pas satisfaits de l’équipe actuelle. Mais les municipales sont une élection très différente et Quimper surprend toujours. Rien n’est joué, tout est à construire.

Ensuite nous devons nous tenir à une obligation de cohérence. Il y a plus dur que de gagner Quimper, c’est de la gérer. D’autant qu’il ne s’agit pas seulement de la ville mais aussi de l’agglomération et du rôle de moteur pour la Cornouaille. L’équipe actuelle est sans imagination, sans entrain, sans méthode et sans vision. Il nous faut faire exactement l’inverse.

Enfin, nous devons veiller à un devoir d’unité et de rassemblement. La municipalité d’Alain Gérard tire à hue et à dia. Or à droite comme à gauche, c’est ceux qui rassembleront le plus largement qui gagneront.

5 réponses à “Quimper 2008”

  1. Sophie dit :

    Monsieur le Député,

    Félicitations pour votre élection et vos premiers pas au Palais Bourbon.
    Bravo aussi pour votre discours un rien décalé hier au vernissage de l’expo Yves Tanguy (ils ont failli ne pas vous laisser le prononcer, quel sketch !) Je dois vous dire que ça fait du bien d’entendre des paroles un peu libres, un peu sincères, un peu dépoussiérées et moins convenues que ce qu’il est traditionnellement de bon ton de dire dans cette ville…
    J’ai suivi avec intérêt votre campagne législative et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié votre sincérité, votre intelligence et votre vision de la politique ; je suivrai avec plus d’intérêt encore la préparation des municipales de mars 2008. Dommage que vous ne soyez pas tête de liste, mais je comprends votre souhait de respecter votre engagement de non-cumul de mandat.
    Alors oui, unissez et rassemblez ; la gauche ne peut pas laisser passer cette occasion de reprendre la mairie à une équipe dépourvue de souffle, d’imagination et de vraies ambitions.
    Je vous souhaite de réussir cette nouvelle aventure !

    Une citoyenne quimpéroise

  2. noël dit :

    Ah, si certains dans le finistère pouvaient avoir une juste vision des choses, une cohérence comme tu dis, nous serions mieux en phase avec le souci de rénovation, non seulement au sommet (mais cela depend-il de nous!), mais plus encore à la base, mais là, les appétits sont immenses et les arrivismes encore plus flagrants.

    Je te félicite et je partage pleinement ta détermination à ne pas vouloir gober tout et n’importe quoi. Il est de bon ton dans le parti, dès que quelqu’un a gagné de vouloir charger la mule, tu fais bien de te placer au dessus de la mêlée, c’est tout à ton honneur. Prenez de la graine, les autres.

    Remarque, c’était admissible et compréhensible que tu fasses l’inverse: prendre aussi quimper, mais ton choix est plus noble; bravo.

    Je pense à JC, c’est déjà bien qu’il ait gardé sa carte, la plupart ne le font même pas. C’est dur d’être militant!

  3. Frédéric dit :

    Le choix de Jean-Jacques est noble et si rare en politique… J’imagine bien que cette décision a du soulager quelques candidats putatifs…

  4. steph dit :

    L’enjeu est grand à Quimper en 2008… Moi qui ne suis plus quimpérois, je vois trois conditions essentielles à la réussite d’une liste de gauche aux municipales :

    1- Un vrai projet pour Quimper (préparé, discuté, réaliste, etc…)
    2- Une bonne tête de liste qui pourra tirer sa liste… C’est là que le choix des militants socialistes est important !
    3- Une nouvelle manière d’aborder la politique. Construire une liste de personnes compétentes et reconnues comme tel par les quimpérois ! Là, il ne s’agit pas de se demander si le militant A est meilleur que le militant B mais de se poser deux questions : Qui est le plus compétent ? Qui peut apporter des voix supplémentaires, sa compétence étant reconnue et la personne elle même connue des quimpérois (du moins en partie, dans son quartier…).

    je salue la décision de Jean jacques. Aux militants maintenant de faire un travail sérieux pour l’emporter en 2008…

  5. benflasherbe dit :

    En tout cas au vu de la désastreuse politique de Monsieur Gérard,( il y a des trous partout, en ville, depuis qu’il est là) je pense que Quimper a besoin d’un virage à Gauche, en attendant que le pays comprenne que la Droite, au niveau national va aussi se planter et se plante déjà, même !!!
    En tout cas, Monsieur Urvoas, je tient à vous transmettre mes félicitations pour votre élection au palais Bourbon, bien sur, j’ai aussi voté pour vous !!!

    Amitiés socialistes !!!

Laisser un commentaire