Du temps pour bien travailler

Publié dans Articles | 3 commentaires

Le mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels est une réforme nécessaire et un engagement fort de la majorité.

Un débat serein doit être engagé pour déterminer les conditions, notamment juridiques, dans lesquelles cette réforme pourra être mise en œuvre.

Le Parlement est le lieu le plus adapté pour ce débat. Il doit disposer du temps nécessaire pour étudier ce texte sereinement ainsi que les enjeux qui y sont rattachés.

La Commission des lois est d’ores et déjà prête à travailler sur le sujet. Elle a nommé hier le rapporteur de ce texte, Erwann Binet, qui a prévu un large programme d’auditions.

Au regard de l’ampleur des auditions auxquelles le rapporteur souhaite procéder et de façon à permettre au Parlement de jouer tout son rôle, je souhaite que le texte ne soit pas examiné en séance publique, en première lecture à l’Assemblée nationale, avant fin janvier 2013.

Cette entrée a été publiée dans Articles. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Du temps pour bien travailler

  1. seb dit :

    Bien d’accord avec vous pour dire qu’il serait bon d’avoir du temps – dommage que ce même bon sens ne soit pas la norme gouvernementale ! Et…Parlementaire (si les élus renâclaient, un peu au moins, à l’usage intensif de « l’urgence » (pardon procédure accélérée) les choses s’amélioreraient sensiblement en France !

    Par contre, j’apprécierais que vous développiez votre pensée.

    -En quoi le « mariage et de l’adoption » pour « les couples homosexuels » est il une « réforme nécessaire » ?

    Si c’est seulement parce que – à raison ou à tort – François Hollande a vu les « associations » dites « gay » le soutenir, cela ne me semble pas être un argument suffisant.

    Si l’on « offre » le mariage, simplement pour ouvrir la porte à « l’adoption » je ne vois pas non plus où est l’intérêt. Le mariage doit pouvoir se suffire à lui même. Il ne doit pas être (uniquement) un visa pour l’adoption !

    Si c’est « parce qu’ils s’aiment » (les « couples hétérosexuels » l’argument ne me semble pas non plus suffisant. On n’épouse pas quelqu’un parce qu’on l’aime…Mais parce qu’on a un projet commun pour la vie.

    Pour moi, le mariage – et cela parlera peut être à l’élu que vous êtes – c’est une « profession de foi ». Les engagements que l’on prend, ne le sont pas à la légère. C’est pour la vie qu’on s’unit. Je ne voudrais pas que le « mariage » devienne, pour de mauvaises raisons, un hall de gare où chacun croit s’engager durablement, alors que le seul « projet commun » est d’obtenir un visa pour son compagnon ou un droit à adopter !

    -En quoi le « Parlement » est il « le lieu le plus adapté pour ce débat » ?

    Je n’en suis pas, personnellement, convaincu. Il est un vieux principe – certes oublié des politiques actuels – qui veut qu’une majorité ne saurait en engager une autre.

    Or, en la matière, c’est la Société que vous souhaitez bouleverser. Est il bon d’engager si vivement ladite Société, alors même que vous ne pouvez ignorer que M. HOLLANDE a été élu surtout pour envoyer M. SARKOZY au pilori…Plutôt qu’en raison d’un programme alléchant ?

    Au reste, la plupart des « débats » parlementaires, réalisés à ce jour, montrent que les élus se soucient plus de « fidélité » à un homme ou d’espérances lointaines…Qu’aux textes qu’on leur soumet.

    Je crains fort que les élus se montrent, à l’endroit de la Société, aussi frivoles qu’ils nous l’ont récemment prouvé, en votant un texte dont le principal mérite (à leurs yeux) est de pouvoir être violé…Pour cause « d’exception » !

    • Bloggy Bag dit :

      « Pour moi, le mariage – et cela parlera peut être à l’élu que vous êtes – c’est une « profession de foi » »

      Dans cette phrase, c’est le « pour moi » qui est important. Et pour la prochaine loi, c’est le « pour la République » qui doit primer.
      Sur mon blog et ailleurs, j’ai à de multiple reprises développé cette approche spécifique liée à la *définition* du mariage ( wordpress.bloggy-bag.fr/category/mariage-2/ ).

      Nous avons tous notre définition, elle est personnelle et même au sein d’un couple, elle peut être différente. Amour, patrimoine, foi, patronyme, philosophie, enfant, simple reproduction des modèles, … il existe de nombreux ingrédients *personnels* qui font que l’on se marie ou pas et qu’on y attache de l’importance.
      La question est ici de savoir pourquoi la République se mêle de donner un cadre juridique au mariage. La réponse est « parce que c’est son intérêt », reste à définir cet intérêt pour guider la rédaction de la loi.
      En l’occurrence, un des éléments importants et l’arrivée de l’enfant dans le cadre du projet de vie scellé par le mariage. C’est pourquoi la question de l’adoption doit être abordée en même temps que celle du mariage.
      Je regrette cependant que l’on ose pas par pragmatisme ou que l’on ne puisse pas (chacun choisira) aller jusqu’au bout de la réflexion en traitant la question de la naissance de l’enfant lui-même, et pas seulement de son adoption.

      Le droit de la famille (ici le mariage) n’est que l’articulation entre le droit de la vie (qu’est-ce que naître) et celui de la mort (qu’est-ce que mourir).

  2. Guénola Bourdon dit :

    En tant que citoyenne, mère et grand mère, je ne peux imaginer qu’il n’y ait pas de débat préalable à un vote d’une loi qui touche aux fondements même de la famille!
    Le mariage n’est pas qu’ une affaire de sentiments, de contrat entre personnes qui s’aiment.Le mariage est un engagement d’une femme et d’un homme qui ont un projet commun, un engagement pris devant la société, pour accueillir un ou des enfants. Il ne s’agit pas de bouleverser la filiation avec même des cotas d’enfants à adopter! Il ne s’agit pas d’organiser un jeu de rôle mais d’aider nos enfants à construire la société de demain en protégeant ce que l’humanité à construit depuis la nuit des temps.
    C’est pourquoi en qualité de citoyen je vous transmets ma plus vive opposition à ce projet de loi, et demande un débat national suivi d’un référendum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>